Si les attaques du Hamas sur des populations civiles sont insupportables, que dire des représailles de l’armée israélienne ?

Un déluge de bombes frappe Gaza et fait des victimes innocentes. Est-ce la réponse la plus appropriée d’une nation civilisée à l’offensive du Hamas ?

Les paroles du ministre de la défense israélien, Yoav Galant, sont scandaleuses : « Nous combattons des animaux et nous agissons en conséquence. » 

Les Gazaouis ne sont pas des animaux !

Quant aux mesures de rétorsion prises à l’encontre la population de Gaza, « Pas d’électricité, pas d’eau, pas de gaz. », qui s’ajoutent aux mesures de blocus du territoire, elles sont d’une cruauté sans nom. Yoav Galant, cité dans les Panama Papers en 2016, a perdu la raison. Il faut stopper l’escalade de la violence.